Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/11/2015

Mickaël Feugray | Ailleurs (4'13)

Mickael Feugray, Ailleurs, chanson, écrivain, auteur, chanteur, parolier, Le Havre

podcast

AILLEURS (avec Jason Feugray)
(Mickaël Feugray)

À peine un instant au creux de la louve
Je me débats, j’exulte, refuse que l’on me couve
Naître au monde n’est pas une fin en soi

Sentir le temps qui passe, la valse de mon cœur
Loin des automates, je suis fait voyageur
Je me sens au tournant de mon calme tourment
Qui me fait toujours toujours toujours rêver d’ailleurs
Toujours rêver d’ailleurs… Qu’ai-je à toujours rêver d’ailleurs ?
Toujours rêver d’ailleurs

Entre chien et loup, entre moi et moi
Dans les courants contre, tiraillé de combat
Me jeter à l’eau ou au large

Toujours plier bagage, se faire la belle
Prendre la clef des champs pour disposer du ciel
Tirer sa révérence, ailleurs, ailleurs, ailleurs

Ailleurs, où le vent porte, ailleurs,
Ailleurs, où les âmes fuient, ailleurs
Ailleurs, où le masque se fait jour
Où l’étendue sauvage te ramène aux vautours

Ailleurs, humble et ramassé, ailleurs
Ailleurs, pauvre va-nu-pieds, ailleurs
Ailleurs, l’orgueil balafré et sourd
Aux angoisses sibyllines qui peuplent le séjour

J’ai toujours rêvé d’ailleurs
Qu’ai-je à toujours rêver d’ailleurs ? Rêver d’ailleurs…

Où le vent porte, ailleurs…
Où les âmes fuient, ailleurs…
Où la vie est en paix, ailleurs…

 

KL (LOGO).jpg

Guitare & voix : Mickaël Feugray.
Deuxième voix : Jason Feugray.
Violoncelle (à venir) : Olivier Bonmartel.
Enregistrement & mixage : Damien Lépine.
© Tous droits réservés.

Écrit par Mickael Feugray dans Discographie, Journal | Commentaires (0) |  Facebook |

20/07/2015

Bibliographie

Mon p'tit doigt m'a dit, que Jacques Flament (Editions) sortait cette semaine un recueil de nouvelles tiré à 2500 exemplaires, dans lequel figurait le texte "Un rien au-dessus des pâquerettes" écrit par mon petit doigt lui-même.

mickael feugray,jfe,2015,prix vegaSi vous vous plongez dans sa lecture (en ligne sur le site de l'éditeur ou en commandant l'ouvrage), vous verrez que mon petit doigt trouve à redire sur la folie, la philosophie et l'art de nourrir les ours polaires.

La nouvelle est illustrée par Fanny Feugray, une fille, proche de mon petit doigt (enfin, je me comprends).

Niveau(x), collectif, Jacques Flament Editions, 2015, 204 pages, 10€. ISBN : 978-2-36336-209-4

Écrit par Mickael Feugray dans Bibliographie, Journal | Commentaires (0) |  Facebook |

30/06/2015

Journal

Ils y ont mis le suspens - les bougres - on voit de suite à qui l'on a affaire ! Mais l'enquête est achevée et les résultats sont tombés peu après le festival « Polar à la plage » : ma photographie "Suicide sur les galets" a été plébiscitée par le public. 440 bulletins de votes, record d'affluence durant tout le festival.

Merci aux votants et à ma comédienne tout droit sortie des années 30 pour ce cliché. Elle figurera dans le recueil des Ancres Noires en fin d'année. Longue vie aux morts !

Mickael Feugray, 2015, Aline Lemercier, festival les ancres noires, polar à la plage, suicide sur les galets  Suicide sur les galets (photo du 25 mai 2015) avec Aline Lemercier.

Écrit par Mickael Feugray dans Journal | Commentaires (0) |  Facebook |

15/05/2015

Prix VEGA 2015 pour Mickael Feugray

Mickael Feugray, prix vega, prix don quichotte, 2015, kaël, auteur, compositeur, interprète, Le havre.

Le prix VEGA se veut une référence nouvelle dans le domaine des concours littéraires, il s'honore d'un éditeur spécialisé (Jacques Flament éditions) et se dote d'un généreux pécule de 1000 €, ce qui n'est pas tout, mais n'est surtout pas rien !
Mille, c'est mille fois mes droits d'auteur écoulés cette année, c'est la distance du soleil à la lune divisée par le poids de l'âme. Mille, c'est une moitié de Cécil B., c'est le but ultime de la fléchette et vu ma maladresse cumulée à ma myopie latente, je suis bien chanceux de faire mouche. La révérence m'est donc attribuée cette année, merci au jury de passionnés, envers lequel je suis reconnaissant.

Faut-il pour autant baisser le pavillon de la gloriole pour VEGA Technique SAS ? N'est-ce pas le moment pour VEGA d'affirmer sa différence, d'annihiler la concurrence, de dépasser l'entendement et devenir le plus grand concours littéraire du millénaire ? Le Goncourt a commencé comme ça... Ils pourraient - je ne sais pas - multiplier les pains, changer l'eau en vin, ou plus simplement, sans tomber dans l'extrême, quadrupler les gains, octroyer une rente, sur deux trois générations à peine ?! Oui, dès cette année, nous parlons d'ambition, là, il s'agit d'aura, de réputation et de monopole littéraire à venir, VEGA émergerait du cosmos à offrir le prix à vie à ses lauréats, il marquerait le coup non ? On en parlerait à la machine à café, comme de Bill Gates ou Rika Zaraï, chez le médecin, sur le marché, peut-être même chez le coiffeur (signe extérieur de réussite absolue).

Je m'emballe peut-être un peu, en témoigne mon banquier, la vie d'artiste est de si mauvaise facture... Plus sérieusement, merci à ce mécénat inattendu, puisse-t-il en appeler d'autres, mettre l'accent tonique sur les arts et la création. Le petit monde de la nouvelle a besoin de telles initiatives.

Quant au quotidien, avis aux amatrices de littérature blanche : je serai donc célibataire toute la journée, le temps de me départir du gain :-) Longue vie aux cigales.

Écrit par Mickael Feugray dans Journal | Commentaires (0) |  Facebook |

01/05/2015

Journal

Après le succès et la déchéance, après la liberté et la prison, après les tourtes à l'oignon et la pédophilie, Les Havrais sont d'heureux tour pour déshonorer la chanson française !

Les Havrais + morbak + Asphalte + Kael.jpgLa libération se fera samedi 2 Mai, dans l'enceinte souterraine du Mac Daid's (au Havre bien sûr, il n'en saurait être autrement).

Votre 'Dieu des Mers' donnera de son trident à qui viendra, pourvu qu'elles soient mineures et pas franchement consentantes.

Dépressifs interdits.
Alcoolisme conseillé.
Venez armés (de déconne).

1€ pour les filles.
2€ pour les mecs.
Gratuit pour les mecs déguisés en filles.

¤ 20h. Mc Daid's, 97 Rue Paul Doumer, 76600 Havre.
Mickael Feugray & Asphalte (20h), Morbak (20h45), Les Havrais (après) + Les Rouennais (encore après, s'il reste du monde).

Écrit par Mickael Feugray dans Journal | Commentaires (0) |  Facebook |

 
Google+